NEWSLETTER #37 AVRIL 2017

Par 8 avril 2017NEWSLETTERS

Lettre d'information #37- avril 2017

Vos adhésions et dons partent directement pour les programmes d’aide au développement en Inde du sud que l’association Namasté a choisi de soutenir. Voici l’actualité des trois projets que vous aidez. Merci.

Charlotte, volontaire à l’école KSV de Kalkeri

Charlotte, parisienne de 18 ans, a rejoint l’équipe des volontaires à la KSV pour six mois. KSV est le nom de l’école-pensionnat de Kalkeri près de Dharwad (au nord du Karnataka, Inde du sud), soutenue par Namasté depuis bientôt dix ans. Ils sont une dizaine de jeunes, de nationalités différentes, à participer au projet bénévolement.

Quelles impressions, après trois mois de vie à l’école ?

« Disons qu’au départ l’acclimatation «physique» a été plus simple que l’adaptation psychologique. Bannir le papier toilette, alimentation au riz, dormir dans une hutte, être en pleine jungle… Cela s’est fait sans difficulté. S’adapter à la vie en communauté, partager sa hutte, trouver sa place, son rythme de travail et de vie : cela a été tout un apprentissage. »

Une expérience positive ?

«Se retrouver à la KSV est une chance bien particulière. C’est un petit îlot hors du temps et très loin de nos préoccupations matérialistes. Les enfants sont d’une bienveillance, gaieté et simplicité que l’on retrouve difficilement ailleurs. On est aussi totalement imprégnés de la culture indienne ici, l’école étant installée en pleine jungle, totalement épargnée par le tourisme. On rencontre ainsi les familles dans les villages, et on admire les progrès constants en musique des enfants, sitar, tabla, il y a même des musiciens professionnels qui viennent les écouter ! Le point difficile est de tout faire pour éviter qu’une routine s’installe et accepter de voir le temps passer à une vitesse grand V. Car les horaires des journées ne changent pas. Il faut donc quotidiennement se renouveler, organiser le temps libre de manière différente. D’où l’intérêt d’organiser des projets, clubs, activités pour les enfants.»

EN BREF

Visite des projets : L’équipe du bureau, Cécile, Marie et Juliette, s’est rendue en Inde en novembre dernier pour visiter les projets. Nous avons été à l’école KSV et avons échangé avec les gelathis de Belaku. Nous avons aussi démarré des commandes pour la vente Namasté de printemps-été 2017 prévue en juin prochain à Toulouse.

Les broderies de Dominique : Nous n’avons pas pu intégrer cette fois-ci notre visite habituelle à Dominique dans notre itinéraire. Installée à Alampoondi, dans le Tamil Nadu, elle brode pour faire vivre sa famille et emploie aussi deux autre femmes du village. Namasté lui commande régulièrement du linge de maison. Les stylistes sont les bienvenus pour compléter son carnet de commandes !

Théâtre ou concert : Nous cherchons à organiser un événement culturel au profit de l’association, dès cette année. Théâtre ou concert de qualité dans un bel endroit, gratuit pour l’association et au profit de Namasté : le rêve, quoi !

L’appel aux dons : Merci à tous ceux qui ont fait un don privé à Namasté en 2016. Nous n’avons pas encore atteint la totalité du budget mais le niveau de collecte est suffisant au moins jusqu’à l’automne prochain. Notre budget est de 24.000 euros. Comme tout engagement dans un projet d’ aide au développement, il faut rester constant dans notre aide. Nous pensons déjà à la suite, pensez à nous !

bEAUTIFUL BAGS: COMMANDEZ DES SACS AUX FEMMES DE BELAKU

Merci à : Terra Rosa (décoration et ameublement, Toulouse), Arabesque (chaussures, Toulouse), Carpe Diem (accessoires & décoration, Toulouse), Marc Deloche ( bijoux, Toulouse), Y.V.A. (cosmétiques, région parisienne), duo sur Canapé (décoration, Genève), Acope (service à domicile, Toulouse), Privat Corner (habillement, Toulouse), Katie Nat (coiffure et accessoires, Toulouse), Studio 144 ( école de danse, Toulouse), le Caousou (lycée, Toulouse), L’Itinéraire (boutique à Toulouse), l’agence Coquelicot (événements, Paris), Marty Robichou (droguerie, Toulouse), Intemporelles (salon de beauté, Toulouse), Avril Me Love ( boutique, Toulouse). Aidez-nous à allonger cette liste, conctactez-nous et consultez notre site :

www.beautifulbags-namaste.com

KSV : plus de 200 enfants à éduquer, nourrir et dorloter

Installée en pleine forêt, près du petit village de Kalkeri, à 30 minutes de voiture de Dharwad, l’école pensionnat KSV n’en finit pas de se développer. Les effectifs ont augmenté, et, grâce à des mécènes, les installations se sont améliorées avec quelques bâtiments en dur et des installations photovoltaïques qui permettent par exemple d’éclairer les petits chemins qui relient les huttes. A côté de ces progrès, les conditions restent très simples. L’enseignement pédagogique a l’originalité de comprendre des cours de musique et de danse traditionnelle indienne : flûte, sitar, tablas, chant, danse…

Namasté soutient l’école de façon constante depuis 10 ans en finançant une partie des frais de fonctionnement (12.000 € /an).

La journée type d’un volontaire Charlotte raconte...

«Je me lève à 6h pour rejoindre les petites filles de 6 à 8 ans dont je m’occupe, dans leur dortoir. Il faut ranger les chettai (matelas) sur lesquels elles dorment ainsi que leur couverture et faire leur toilette. Après le petit-déjeuner, nous laissons les enfants jusqu’à 17h, car pendant ce temps les enfants sont en classe. Nous profitons de ce moment pour coudre, bricoler, organiser des activités, comme les clubs du soir. A 17h je retourne au dortoir. J’aide pour les douches et savonne les filles pendant que Geeta (la surveillante indienne du dortoir) les rince. Une fois bien propres, elles ont un temps libre d’une heure, durant lequel nous ouvrons la «game box». Après le goûter, les activités varient en fonction du jour. Après le dîner on passe à la toilette puis la tournée des bisous et… à demain , lorsque je ne dors pas avec les filles ! »

 

Belaku trust

Le programme Belaku soutenu par Namasté comprend deux volets : l’aide à l’artisanat (avec notamment les ateliers qui réalisent les Beautiful bags), et l’aide à l’éducation : sept femmes des villages de la région concernée (à 3 heures au sud de Bangalore) sont formées à l’éducation des enfants dans les crèches. Elles secondent les maîtresses fonctionnaires qui sont souvent absentes. Elles sont aussi formées pour visiter les familles et jouer le rôle d’assistantes sociales . Elles vont par exemple donner des conseils sur l’hygiène, peser les bébés, conseiller les femmes enceintes…

Les vacances d’été arivent bientôt en Inde et Namasté finance le summer camp qui se tiendra pendant dix jours : cette année des bénévoles interviendront avec des projets théâtraux. Pour les plus petits, des jeux sont organisés. Autre projet à mettre en place : un concours de potager avec un don de graines de légumes.

 

Merci aux entreprises !

Merci à nos sponsors 2016-2017 :

ALTIZO

BTSG

SOFICOR

SOGIMEX

Namasté se met à la disposition des entreprises intéressées pour présenter les programmes à soutenir. Outre l’idée de contribuer à une action de solidarité, la déduction d’impôt est aussi un argument intéressant.

Laisser une réponse