Lettre d’information #40 nov 2018

By 11 novembre 2018 mai 11th, 2020 NEWSLETTERS

Vos adhésions et dons partent directement pour les programmes d’aide au développement en Inde du sud que l’association Namasté a choisi de soutenir. Voici l’actualité des trois projets que vous aidez. Merci.

Belaku, dans les villages de Kanakapura Taluk

Le programme Belaku soutenu par Namasté depuis une dizaine d’années comprend deux volets : l’aide à l’artisanat (avec notamment les ateliers qui réalisent les Beautiful Bags) et l’aide à l’éducation. Six femmes des villages de Kanakapura (à 3 heures au sud de Bangalore) sont formées à l’éducation des enfants dans les crèches. Elles secondent les maîtresses fonctionnaires qui sont souvent absentes et peu motivées dans leur travail. Ces femmes dénomées «gelathis» sont aussi formées pour visiter les familles et jouer le rôle d’assistantes sociales. Elles vont par exemple donner des conseils sur l’hygiène, peser les bébés, conseiller les femmes enceintes…

 Réunion entre ados et potager

Jyothi et Theja, les deux responsables du groupe de gelathis, nous avaient présenté leur idée de réunir les adolescents régulièrement. Elles ont démarré cet été avec une réunion tous les 15 jours pendant les week-end. Après six réunions, leur bilan est positif car les jeunes semblent impliqués et intéressés. Et surtout ils sont fidèles au rendez-vous. Ils ont réalisé un potager avec le soutien de la mairie du village et s’impliquent sur divers sujets liés à la santé et à la citoyenneté. Exemple : réalisation d’affichages sur la nutrition et l’hygiène, sur le recyclage, etc. Ils sont une trentaine à venir régulièrement. Tous les deux mois, un «health camp» est aussi organisé pendant lequel les gelathis sensibilisent les familles aux règles basiques d’hygiène, de nutrition et de santé.

Visite à Bangalore

Les gelathis prévoient de visiter l’association Maya à Bangalore ce mois-ci pour s’inspirer de leurs pratiques et échanger avec les travailleurs sociaux de cette ONG aussi axée sur la formation. Namasté leur financera le transport pour cette journée qui leur donnera aussi l’ocassion de sortir de leur villlage et de se motiver dans leur travail . Du team building !

Miracle Trust : les broderies de Dominique

Les broderies de Dominique : Installée à Alampoondi, village du Tamil Nadu situé entre Tiruvanamalai et Pondicherry, Dominique travaillait dans l’atelier textile GRRC qui a dû fermer ses portes il y a six ans. Elle s’est mise à compte et réalise des borderies main de grande qualité. Namasté lui confie des commandes régulières mais elle peut aussi travailler pour vous : des serviettes en coton blanc ou des sacs à chaussures ou vêtements un logo ou un motif de votre choix brodé, c’est possible !

Dans l’atelier Deepa (programme Belaku autour de Kanakapura), six femmes se retrouvent tous les jours dans une maison traditionnelle de leur village aménagée en atelier de couture et de teinture. C’est là que sont fabriqués les Beautiful Bags, ces sacs en coton imprimés au tampon, que vous pouvez commander sur mesure. Déjà une vingtaine d’ entreprises, magasins et écoles françaises leur ont fait des commandes, via Namasté qui sert de relais.

Neela est la responsable de l’atelier. Non scolarisée, mariée à 14 ans, elle a eu son premier enfant à 15 ans et son mari est décédé quand elle en avait 19. Aujourd’hui âgée de 30 ans, elle s’occupe de sa fille et de ses beaux-parents. Elle gagne 6188 rs par mois (77 euros). Les frais d’école et de visite médicale sont gratuits car elle bénéficie d’une subvention du gouvernement. Avec son salaire, les équipes de Belaku lui ont conseillé d’épargner pour acheter deux vaches. Cet investissement lui permet aujourd’hui de doubler ses revenus mensuels, et d’atteindre les 12 000 rupees par mois. Avec elle, Kilakshmi, R. Lakshmi, Chikatawamma, Shivalyngamma, Honnamma sont toutes issues d’un milieu pauvre et difficile : mariage à l’adolescence, alcoolisme ou abandon du mari, célibat… Elles ont progressivement gagné en confiance en venant à l’atelier Deepa. Cinq d’entre elles y travaillent depuis 15 ans. Il faut que ça dure.

Pour vous-même, pour offrir ou pour votre entreprise, commandez des sacs à votre goût : 50 sacs minimum, à partir de 2,50€ l’unité, transport compris. A Toulouse, Brigitte est venue nous prêter main forte pour démarcher commerçants et entreprises. Merci !

Summer camp 2019 :
un budget supplémentaire

En plus du budget de fonctionnement attribué annuellement à ce projet Belaku (12 000 euros pour la formation, le salaire et les frais de transport des gelathis et des deux coordinatrices), nous souhaiterions financer le summer camp d’avril 2019 : une à deux semaines de jeux et d’activités pour les enfants de tous âges pendant les vacances. Ce rendez-vous est très attendu par les enfants… et par les gelathis, qui sont très motivées à l’idée de participer à cette initiative. Nous avions collecté des fonds pour financer ce projet l’an dernier. Au vu du succès de ce rendez-vous, il serait dommage de ne pouvoir continuer. C’est l’occasion, pour les enfants désoeuvrés, de socialibiliser, de faire de l’exercice, du théâtre, des jeux et d’échanger avec des adultes, des intervenants extérieurs.

700 enfants à encadrer !

L’an dernier, dix villages de Kanakapura ont pu bénéficier de ce camp d’été, soit 700 enfants en tout. Le budget global était de 2800 euros, tout compris : encadrement, transports, nourriture, et petits cadeaux pour chacun. Comme ce camp est un extra, Namasté ne l’a pas inclus dans son budget annuel. Alors voilà, nous sollictons encore les amis de Namasté et entreprises

Parrainage

L’ école Kalkeri que Namasté soutient depuis une dizaine d’années recherche des parrains pour financer ses besoins de fonctionnement. Vous souhaitez démarrer une relation sur le long terme avec l’ école, vous impliquer dans ce projet prometteur et suivre la scolarité d’un de ces élèves ? Nous pouvons vous présenter l’école et vous pouvez les contacter directement. Pour plus d’informations : www.ksv.org.in

Avis aux entreprises !

Namasté se met à la disposition des entreprises pour présenter les programmes d’aide au développement à soutenir. Outre l’idée de contribuer à une action de solidarité, la déduction d’impôt est aussi un argument intéressant. La petite taille de l’association Namasté et des projets permettent aux donateurs de comprendre concrètement où va leur argent et de suivre l’avancée des programmes en détail. Nous communiquons sur l’actualité des projets à la demande des entreprises (réalisations de rapports, de films). Nous sommes actuellement en phase de collecte pour notre budget 2018-2019 que nous pouvons vous présenter à votre demande. Pensez à Namasté !

100 % des dons reçus partent pour les projets soutenus, y compris la cotisation annuelle de 10 euros. Zéro frais de fonctionnement !

Pour faire un don :

www.association-namaste.fr

Pour nous contacter :

[email protected]